Picto EducationSituation : quartier Tanghin, Ouagadougou, Burkina Faso

En dépit des efforts du gouvernement burkinabè pour permettre une plus grande accessibilité au système éducatif, celui-ci se caractérise encore par une insuffisance du nombre d’écoles et d’établissements secondaires généraux et techniques. Cela se traduit notamment par des classes surchargées ou par un fort pourcentage d’enfants non scolarisés en zone rurale.
Si l’équité éducative entre filles et garçons ainsi que l’accès à l’enseignement de base pour tous sont prônés, cela reste encore difficilement appliqué et applicable faute de moyens humains, financiers, matériels et logistiques.

Objectif : Permettre la scolarisation d’enfants du quartier du Tanghin du primaire jusqu’au secondaire.

 

Durée du programme : tout au long de l’année scolaire

Bénéficiaires : élèves de l’établissement scolaire de Paalga

Activités :

Morija soutient le complexe scolaire de Paalga, situé dans la banlieue de Ouagadougou. Dans ce quartier, les établissements scolaires sont rares. Quand ils existent, ils regroupent parfois jusqu’à 160 élèves par classe. Pour de nombreuses familles disposant de faibles moyens, la subsistance reste la seule priorité. Il leur est souvent impossible de pourvoir aux frais liés à la scolarité.

Dans une logique sociale où la situation de chacun est prise en compte, l’école Paalga permet à 900 enfants du quartier d’être scolarisés. Ce complexe scolaire prend en charge les élèves depuis le primaire jusqu’au secondaire en leur proposant notamment une orientation vers les filières techniques à partir du lycée. Doté d’une salle informatique mais aussi d’une cantine pour les élèves du primaire, l’école Paalga offre un enseignement de qualité rarement proposé dans les banlieues défavorisées.