Picto Colibri Developpement ruralSituation : Nobéré, Région du Centre-Sud, Burkina Faso
La commune périurbaine de Nobéré comprend 27 villages et un centre urbain.

Objectif : améliorer les revenus des ménages agricoles en favorisant les pratiques agricoles durables

 

Durée du projet : Janvier 2015- Décembre 2020

Résultats attendus :

  • Les sols sont restaurés et permettent d’améliorer les rendements
  • Les agriculteurs adoptent des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement

Bénéficiaires : 48 familles d’agriculteurs bénéficient de l’aménagement de champs familiaux bocagers

Le volet développement rural de Colibri adopte une approche innovante, permettant aux familles agricoles d’augmenter leurs revenus de deux façons complémentaires:
. L’augmentation des rendements agricoles par la mise en place de techniques durables peu coûteuses en intrants et respectueuses des sols
. L’augmentation de l’épargne et l’accès au crédit sans dépendance extérieure (projet EPC)

Restauration des sols

Les principes de restauration des sols ont pour objectif de résoudre les problèmes liés à l’agriculture extensive (surpâturage, érosion, feux). S’appuyant sur l’expérience de l’association Terre Verte au Burkina, le projet vise à aménager des champs familiaux bocagers.

Pratiques agricoles durables et préservation de la biodiversité

Un champ familial bocager est non seulement un lieu préservé pour la mise en place d’une agriculture durable et protégée de la dégradation des sols, mais c’est également un lieu où la biodiversité est redynamisée, notamment grâce à la mise en place de diguettes et de haies vives, utiles pour la diversification de la faune, pour la valeur économique ajoutée grâce au bois de chauffe et à la cueillette, et pour la protection des cultures et des sols (vents, érosion), pour améliorer la fertilité des sols et pour optimiser les rendements agricoles.

Chaque champ, dont la superficie est d’environ 1 hectare et bénéficiant à une famille, est divisé en 3 parcelles permettant de pratiquer une rotation des cultures sur 3 ans. Chaque parcelle est aménagée par des techniques visant la restauration des sols : diguettes en terre et haies vives, récupération des eaux de pluie, fosses fumières.

Les agriculteurs bénéficiaires sont appuyés dans la gestion des champs familiaux bocagers par des formations leur permettant d’acquérir des compétences au niveau des techniques agro-écologiques : gestion de l’eau, pratiques agroforestières, rotation des cultures et associations, utilisation raisonnée des produits phytosanitaires, élevage rationnel (contrôle de la divagation des animaux) et fertilisation des sols par le fumier.