Picto EducationSituation : Burkina Faso, communes rurales

Les élèves habitent loin des écoles et ils s’y rendent majoritairement à pied. Le système des journées continues, où le temps de la pause est réduit, ne permet plus à certains élèves de rentrer à la maison à midi. Quant aux les élèves qui pourraient rentrer chez eux sur le temps de midi, ils ne trouvent pas forcément de quoi manger en arrivant. Les retours de la pause du midi se font en retard parce que les élèves habitent loin ou parce qu’ils n’ont pas trouvé à manger et ont de la peine à revenir le ventre creux.

Les enseignants ont beaucoup de difficultés à dispenser les cours de l’après-midi car les élèves sont moins attentifs. De plus, à cause des repas insuffisants, ils sont plus faibles et tombent souvent malades. Ils manquent ainsi de nombreux cours.

Avoir une cantine scolaire permet donc un meilleur apprentissage des élèves. Grâce à cela, les taux de réussite de ces écoles pour le passage en classe supérieure ont augmenté.

Objectif général : Améliorer les résultats scolaires des élèves.

Objectifs spécifiques :
• Contribuer à combler les besoins alimentaires des élèves par l’apport d’un repas à midi
• Améliorer l’assiduité et la concentration des élèves

 

Durée du programme : tout au long de l’année scolaire

Bénéficiaires : les élèves de 9 écoles

  • Paalga, 450 élèves
  • Guéré A, 480 élèves
  • Guéré B, 380 élèves
  • Kandarzana A, 500 élèves
  • Kandarzana B, 120 élèves
  • Yarsé, 210 élèves
  • Oueloghin, 500 élèves
  • Bakago, 190 élèves
  • Sarogo, 190 élèves

Activités :

Morija appuie les Associations des Parents d’Elèves dans la mise en place de cantines scolaires. Les parents sont impliqués aussi bien dans la gestion des cantines, que dans leur approvisionnement.
Dans certaines écoles, les 2 cantinières sont des mères d’élèves qui ont été formées aux règles d’hygiène corporelle et alimentaire.