Au Tchad, la PMI de Koumra œuvre

Morija soutient au Tchad un établissement créé et coordonné par l’ONG Betsaleel: la Protection Maternelle et Infantile (PMI) de Koumra. Le centre prend en charge les enfants malades et/ou malnutris.

Christine, responsable médicale du centre témoigne de l’état d’insécurité alimentaire dans la région : « L’état nutritionnel des enfants de 6 à 9 mois admis au PMI témoigne que la sécurité alimentaire est menacée dans la province de Mandoul et les provinces voisines. Cette situation s’explique par l’arrêt précoce des pluies lors de la campagne agricole précédente.

Non seulement cette saison des pluies a été marquée par une pluviométrie aléatoire mais aussi par sa fin prématurée, entraînant une baisse de la production des céréales et par conséquent une diminution des moyens de subsistance des ménages ruraux. Ici, le paysan qui ne dépend que de la production agricole doit vendre une partie de sa récolte pour se soigner, s’habiller, éduquer ses enfants,… c’est ainsi qu’il se retrouve sans un sou avant même la période de soudure (avril-mai, entre la fin des récoltes et la saison suivante). Malgré les prix des denrées alimentaires abordables sur les marchés, le paysan ne peut même pas racheter 1 kg de mil pour la famille. La fréquentation au centre a ainsi augmenté progressivement (nombres d’enfants malnutris reçus au PMI: 51 en janvier, 54 en mars et 140 en mai).

Les ménages sont contraints d’emprunter de l’argent ou de la nourriture, et de réduire les frais liés à l’éducation des enfants et à la santé. »

Depuis le début de l’année, le PMI de Koumra a pris en charge:

  • 881 enfants vaccinés
  • 1200 contrôles de suivi d’enfants
  • 1290 consultations dont 426 cas liés à la malnutrition