Picto EAHDepuis le 28 juillet 2010, l’ONU a reconnu le droit à une eau potable salubre et propre comme un droit de l’Homme.

En Afrique subsaharienne, 319 millions de personnes n’ont toujours pas d’accès à l’eau potable tandis que 695 millions n’utilisent pas d’installations d’assainissement améliorées. Ce manque de structures a des conséquences néfastes sur la santé car l’eau, l’assainissement, l’hygiène et la santé sont intimement liés.

EAH

Morija intervient dans les zones rurales du Burkina Faso car ce sont dans ces régions que les manques et les besoins des populations en matière d’accès à l’eau potable et d’assainissement sont les plus importants.


L’objectif de Morija est de contribuer à atteindre d’ici 2030 les Objectifs de Développement Durable (ODD) fixés par l’ONU en 2015.
ODD n°6Objectif de Développement Durable n°6
Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau.


Quelques chiffres

  • 1,5 million d’enfants meurent environ chaque année de maladies diarrhéiques*.
  • 88% des maladies diarrhéiques sont imputables à la mauvaise qualité de l’eau, à un assainissement insuffisant et à une hygiène défectueuse.
  • Le simple fait de se laver les mains peut réduire de 45% le nombre des cas de maladies diarrhéiques.

Koffi Annan« Nous ne pourrons venir à bout du SIDA, de la tuberculose, du paludisme et des autres maladies infectieuses qui affligent le monde en développement que lorsque nous aurons remporté la bataille de l’eau potable, de l’assainissement et des soins de santé primaires. »
Kofi Annan – ex-Secrétaire général des Nations Unies

*Source : Unicef 2015

Dernière mise à jour : janvier 2018