Félicité Kabré, animatrice au CREN
Le Refuge en charge de la fabrication


Les mamans donnant de la bouillie
à leurs enfants au Centre.

Situé à environ 45 km de Ouagadougou, dans le village de Kalzi, le CREN Le Refuge prend en charge chaque année près de 1'000 enfants atteints de malnutrition. Il a ouvert ses portes en 2008 et a obtenu en 2011 le statut de Centre de Santé et de Promotion Sociale (CSPS), lui permettant d’apporter une meilleure prise en charge de la mère et de l’enfant.

Contrairement aux CREN de Ouagadougou et de Nobéré, Le Refuge reçoit les enfants malnutris uniquement en ambulatoire. Ils sont suivis à un rythme hebdomadaire au Centre. Lors de la consultation médicale, les mamans des enfants en état de malnutrition sévère reçoivent une ration d’aliments thérapeutiques, ainsi que du lait et du maïs.

Le Centre dispose de son propre atelier de fabrication de farine enrichie. Le volume de production de la farine qui sert à l’élaboration de la bouillie enrichie est d’environ 50 kg par mois. Elle est distribuée gratuitement aux enfants souffrant de malnutrition sévère. Pour les autres, le sachet de farine enrichie de 500 gr. est vendu au prix accessible de 250 francs CFA (CHF 0,41 / 0,38/ €). Cela permet de résoudre en partie le problème de la malnutrition des enfants qui sont en période de sevrage.

Les étapes de fabrication :
La farine enrichie est appelée Biuug Zom en mooré, cela signifie « farine pour la croissance ». Pour la fabriquer, on utilise du mil, du soja, de l’arachide, du pain de singe, du sucre et du sel.
Plusieurs pièces du Centre sont affectées à chaque étape de la production: un magasin de stockage des matières premières (mil, soja, arachides), une aire de séchage, une pièce réservée à la mouture des céréales et au mélange des différents ingrédients et une pièce pour le pesage et le conditionnement de la farine.

La première étape consiste à trier les graines, ensuite le mil est lavé à plusieurs reprises pour éliminer les poussières et impuretés avant d’être séché.
L’arachide est décortiquée grâce à un ‘décortiqueur’ manuel qui facilite le travail des ouvriers.
Le mil, l’arachide et le soja sont torréfiés pendant 45 minutes, ce qui permet d’augmenter la valeur nutritive des aliments, de tuer les bactéries et de faciliter leur mouture.
L’ensemble des ingrédients est ensuite mixé et conditionné dans des sachets en plastique qui permettent une longue conservation de la farine.

Les différentes bouillies
Chaque mercredi après la pesée, les mamans ayant accompagné leur enfant préparent pour eux une bouillie, sous la supervision d’une animatrice du Centre. Les recettes varient d’une semaine à l’autre, mais la base reste le maïs, riche en protéines, en fer et en calcium. Les autres aliments sont alternativement le poisson sec, le soumbala, le tourteau d’arachide ou encore le sucre et le lait.

De janvier à mai 2017, 313 enfants malnutris ont déjà été pris en charge au CREN Le Refuge.

#1

#1

#1

#1