Le périmètre brachial de chaque
enfant a été mesuré


Chaque femme a reçu
1kg de lait en poudre

Depuis plusieurs années maintenant, le Centre de Récupération et d'Education Nutritionnelle (CREN) de Ouagadougou met en œuvre un programme de diagnostic de la malnutrition chez les enfants de 0 à 5 ans dans les Centres de Santé et de Promotion Sociale (CSPS) situés dans les communes et villages environnants.

Le jeudi 29 juin, une équipe a effectué une sortie dans le quartier de Polesgo situé à environ 7 km du CREN. Depuis 2015, deux sorties sont organisées chaque année dans ce quartier.

Au vu du nombre important de femmes et d’enfants venus les années précédentes, le CREN a jugé nécessaire de renforcer son équipe pour le bon déroulement de la sortie. Se sont donc joints à l’équipe du CREN, des étudiants du Centre, un infirmier, des agents de santé et une pédiatre.

A l’arrivée de l’équipe soignante sur place à 7h, une foule de femmes et d’enfants étaient déjà présents, les premières personnes sont arrivées dès 4h du matin !

L’équipe sur place a commencé par expliquer aux femmes la fabrication de la bouillie enrichie faite d’un mélange de petit mil avec du sombala, de l’arachide, du poisson, du lait et plusieurs autres ingrédients nutritifs. Les femmes ont été sensibilisées quant à l’importance de cette bouillie pour préserver leurs enfants de la malnutrition et ont été encouragées à adopter cette méthode nutritionnelle.

Les enfants ont ensuite été examinés par les spécialistes et diagnostiqués. Deux groupes de consultations se sont alors formés. Les agents de santé récoltaient les carnets de santé des enfants d’un côté, et les infirmiers mesuraient leur périmètre brachial de l’autre. Cette organisation efficace a permis d’ausculter un très grand nombre d’enfants en peu de temps, et de mesurer leur niveau de malnutrition selon les recommandations de l’OMS.

Au total 645 enfants ont été pris en charge. L’équipe a détecté 10 cas de malnutrition sévère et au moins 25 enfants malnutris modérés. Ceux-ci ont pu être dirigés directement au CREN pour une prise en charge urgente.

Lorsque l’équipe a arrêté les consultations vers 15h, il y avait encore près de 100 femmes qui attendaient leur tour. Cette très forte fréquentation confirme la nécessité et l’importance de ce programme de diagnostic mis en place par le CREN de Ouagadougou.

#1

#1

#1

#1